Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Exposition "La quête des éléments, du mythe à la classification de Mendeleïev" - Collection de minéraux de Sorbonne Université

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2019, Année internationale du Tableau périodique des éléments chimiques.

Il y a 150 ans, en effet, le savant russe Dimitri Mendeleïev réussit à classer les éléments chimiques selon leurs masses et leurs propriétés. C’était une avancée considérable. Le résultat d’une longue quête et le départ de nouvelles recherches.

Depuis novembre 2019 et jusqu’à juillet 2020, l’exposition installée à la collection des minéraux de Sorbonne-Université, retrace ce passionnant chapitre de l’histoire de la chimie.

L’idée que le monde est fait d’éléments matériels (eau, terre, air, feu) a germé avant même  la Grèce antique. Lavoisier, à la fin du XVIIIe siècle, a proposé le concept de « substance simple » que l’on ne peut décomposer en d’autres produits. Le XIXe siècle a débattu sur le concept d’atomes, découvert de nouveaux éléments, mesuré leurs masses atomiques et discuté  de leur classement. Jusqu’à Mendeleïev. Par la suite,  les découvertes des rayons X, de la radioactivité et la création par l’homme de nouveaux éléments ont dominé le XXe siècle. Le tableau périodique est devenu l’alphabet du chimiste.

L’exposition au sein de la collection de minéraux de Sorbonne Université, comprend une vingtaine de panneaux illustrés, exposés dans le hall d’accueil et des objets emblématiques installés dans deux grandes vitrines murales de la salle d’exposition. On y trouve des minéraux spectaculaires liés aux sept métaux connus dès l’Antiquité, les premiers modèles cristallins atomistes du savant français Haüy, divers instruments de laboratoire de chimie, des minéraux associés à des éléments découverts au début du XIXe siècle, un spectaculaire tableau périodique où la plupart des éléments sont illustrés par des cubes en plexiglass contenant un échantillon et enfin des minerais interrogeant sur le développement durable.

  • Commissaires : Michel Verdaguer Peter Reinhardt et Jean-Claude Boulliard
  • Réalisation, conception graphique et muséographique : Céline Paletta
  • Réalisations techniques et secrétariat : El-Bachir Diane et Jaqueline Ortega-Jara
  • Photographie de minéraux et modèles : Alain Jeanne-Michaud

 

Remerciements

Cette exposition a été réalisée avec le soutien de :

  • La Direction des Relations Science Culture et Société de Sorbonne Université
  • La mission Science Culture et Société de la Direction Recherche et Valorisation de la Faculté des Sciences et Ingénieries -Sorbonne Université
  • L’Institut de Minéralogie, Physique des Matériaux et Cosmochimie  (IMPMC) – Sorbonne Université, CNRS, MNHN, IRD
  • L’association des amis de la collection de minéraux de la Sorbonne (A.MI.S.)
  • L’UFR de Chimie et sa cellule de médiation scientifique
  • Nathalie Pigeard, responsable des ressources historiques du Musée Curie et Bernard Bodo, professeur émérite du MNHN
  • Guillaume Blanquet, Responsable du studio Graphique au sein de la Direction de la Communication de Sorbonne Université
  • Alain Jeanne-Michaud, photographe et ancien membre de l’IMPMC
  • La Direction Logistique et Maintenance de la Faculté des Sciences et Ingénieries – Sorbonne Université
  • Les bibliothèques universitaires – Sorbonne Université

 

Renseignements

Collection de minéraux de Sorbonne Université

Patio 25-14 - 4 place Jussieu - 75005 Paris

Ouvert de 13 à 18 h tous les jours sauf les mardi, dimanche et jours fériés

Tél.  : 01 44 27 52 88

site internet : collection-mineraux.sorbonne-universite.fr

adresse courriel : collectionmineraux @ sorbonne-universite.fr

Accueil scolaires et ateliers : ufrchim @ upmc.fr

Cécile Duflot - 02/12/19

Traductions :

    Zoom Science - La glace d’ammoniac est-elle stable à l’intérieur de Neptune ? - Septembre 2019

    La molécule d’ammoniac (NH3) est peu abondante sur Terre à l’état naturel, mais son rôle important dans l’industrie chimique, notamment pour la fabrication d’engrais, explique qu’elle soit produite massivement à plus de 100 Mt par an. Sa synthèse, via le procédé Haber, repose sur la réaction du diazote...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Jérôme Normand (jerome.normand @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 74 99

     

    Antonella Initili (Antonella.Intili @ upmc.fr)

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 25 61

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016