Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

E-Séminaire - L'état d'oxydation du titane dans l'hibonite à l'échelle atomique : implications pour la thermodynamique du système solaire primitif - Pierre-Marie Zanetta

Jeudi 8 avril 2021 à 16 h en visioconférence

 

Pierre-Marie Zanetta - Lunar and Planetary Laboratory - University of Arizona

 

Résumé

Le système solaire primitif a été marqué par la condensation de matériaux solides et réfractaires à partir d'un gaz au sein d’un disque protoplanétaire. La détermination des conditions de formation (température, pression et fugacité d’oxygène fO2) de ces assemblages minéralogiques permet de mieux contraindre le « paysage thermodynamique » du système solaire primitif. Parmi ces phases, l'hibonite (CaAl12O19) présente un intérêt particulier car (i) c'est l'une des premières phases à se former à haute température (1560 K) dans la nébuleuse solaire et (ii) des quantités importantes de métaux de transition tels que Ti, V et Fe ont été entreposées dans sa structure. Le Ti est le plus abondant et est retrouvé sous deux états d'oxydation (Ti3+ et Ti4+) dans le cristal. Le mécanisme exact d'incorporation du Ti est débattu, mais la mesure de ses états d'oxydation peut fournir des informations sur les conditions thermodynamiques dans lesquelles l’hibonite s'est formée ou s'est équilibrée pour la dernière fois. Je montrerai dans un premier temps comment la spectroscopie de perte d'énergie électronique (EELS) au microscope électronique à transmission (TEM) peut nous permettre de mesurer le ratio Ti4+/ΣTi. J’appliquerai ensuite cette méthode à des hibonites extraites dans des météorites primitives (Léoville et NWA5028) à différentes échelles ; allant de la nano-échelle (150 x 150 nm) où des gradients de Ti4+/ΣTi peuvent être enregistrés, jusqu’à l’échelle atomique. Enfin, je discuterai comment la cristallochimie de l’hibonite peut potentiellement nous donner accès aux conditions initiales du système et quelles en sont les implications en termes de processus dans le disque pour expliquer les gradients de Ti4+/ΣTi.

Cécile Duflot - 07/04/21

Traductions :

    Les séminaires ailleurs

    Nous avons sélectionné quelques sites sur lesquels sont recensés des séminaires pouvant vous intéresser :
    Semparis : les serveur des séminaires parisiens
    LPTMC
    SOLEIL
    ESPCI
    Laboratoire Léon Brillouin
    INSP
    IPGP
    CEA
    Colloquium Pierre et Marie Curie

    » Lire la suite

    Contact

    A. Marco Saitta

    Directeur de l'institut

    marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

     

    Bruno Moal

    Secrétaire général

    33 +1 44 27 52 17

    bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

    Ouafa Faouzi

    Gestion financière

    gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016