Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Spectromètre RPE - Résonance Paramagnétique Electronique

 

Spectromètre RPE EMX-plus (Résonance paramagnétique électronique) (Bruker)

 

La RPE est une technique de mesure physique locale qui permet d’obtenir des informations sur la nature, l’environnement et la concentration des espèces paramagnétiques. Notre spectromètre peut fonctionner avec une fréquence de 9.5 GHz (bande X) et 30 GHz (bande Q). Il est équipé d'un cryostat, fonctionnant à l’azote.

Les espèces paramagnétiques couramment analysées au laboratoire sont des ions d’éléments de transition (Cr3+, Mn2+, V4+, Fe3+, Cu2+) dilués ou localement concentrés, des défauts d’irradiation dans des minéraux ou des radicaux libres organiques. En particulier, l’analyse fine de Fe3+ dans les argiles permet de révéler différentes générations du même minéral et distinguer des conditions de formation du milieu naturel. Par ailleurs, on analyse les défauts d’irradiation dans les argiles en relation avec des irradiations artificielles. Cela permet d’identifier des processus radiolytiques, de reconstituer des migrations anciennes de radioéléments dans la géosphère ou des gisements d’uranium, et de dater des sols tropicaux anciens. Le fer associé à la matière organique colloïdale est spécifiquement utilisé comme marqueur de sources d’érosion dans le bassin amazonien. 

 

 

10/01/18

Traductions :

Zoom Science - Confinement de l’uranium par la formation de complexes ternaires de surface dans l’environnement post-minier - Mars 2021

Les verses à stériles, héritage de l’extraction minière de l’uranium sont des environnements contrôlés par les autorités gouvernementales ainsi que les compagnies minières. En France, ces haldes sont majoritairement granitiques, composées de roches de l’encaissant (la concentration en uranium d’un granite...

» Lire la suite

Contact

A. Marco Saitta

Directeur de l'institut

marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

 

Bruno Moal

Secrétaire général

33 +1 44 27 52 17

bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

 

Jérôme Normand

Gestion du personnel

Réservation des salles

jerome.normand(at)upmc.fr

 

Antonella Intili

Accueil et logistique

Réservation des salles

antonella.intili(at)upmc.fr

 

Ouafa Faouzi

Gestion financière

gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

 

Cécile Duflot

Communication

cecile.duflot(at)upmc.fr

33 +1 44 27 46 86

 

Contact unique pour l'expertise de météorites

 

Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

 

Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

 

Adresse postale

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse physique

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse de livraison

Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

 

 

Fax : 33 +1 44 27 51 52

L'IMPMC en chiffres

L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

 

  • 40 chercheurs CNRS
  • 46 enseignants-chercheurs
  • 19 ITA CNRS
  • 15 ITA non CNRS
  • 50 doctorants
  • 13 post-doctorants
  • 12 bénévoles

 

 Chiffres : janvier 2016