Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Certaines argiles Martiennes sont d’origine magmatique - Actu CNRS-INSU - 08/07/2020

La présence d’argiles à la surface de Mars est considérée comme la preuve que de l’eau liquide y a circulé en quantité il y a plus de 3.5 milliards d’années. Ces minéraux se forment en effet généralement au cours de processus d’altération, quand les roches sont mises en présence d’eau liquide. Mais cette vision vient d’être bousculée par une équipe de chercheurs ayant étudié les argiles de Nakhla, une météorite martienne âgée de 1,3 milliard d’années. A l’aide d’outils de pointe de la microscopie et de la spectroscopie, ils ont réussi à démontrer que les argiles de cette météorite ne sont pas des produits d’altération, mais des phases primaires qui ont précipité à la fin du processus de refroidissement d’une coulée de lave. Lors du refroidissement, la cristallisation des minéraux a induit une évolution chimique de la lave (on parle de différentiation magmatique), jusqu’à la formation de poches résiduelles de composition proche de celle du granite de la croute continentale terrestre. C’est dans ces poches que ces argiles primaires/magmatiques ont été observées.

Lire la suite (Site de l'INSU du CNRS)

 

Référence

Tardi-magmatic precipitation of Martian Fe/Mg-rich clay minerals via igneous differentiation, Geochemical Perspectives Letters, In Press.

Jean-Christophe Viennet, Sylvain Bernard, Corentin Le Guillou, Violaine Sautter, Philippe Schmitt-Kopplin, Olivier Beyssac, Sylvain Pont, Brigitte Zanda, Roger Hewins, Laurent Remusat

https://doi.org/10.7185/geochemlet.2023

 

© ESA & MPS for OSIRIS Team

Cécile Duflot - 13/07/20

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    Zoom Science - Grâce à la pression, un complexe paramagnétique FeCo agit comme un interrupteur moléculaire - Octobre 2020

    Les commutateurs magnétiques moléculaires sont des matériaux dont les propriétés optiques, magnétiques, diélectriques ou mécaniques changent radicalement en réponse à des stimuli externes comme la lumière, la température ou la pression. L’intérêt de ces composés réside dans leur grand potentiel d’exploitation...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet

    Directeur de l'institut

    guillaume.fiquet(at)upmc.fr

     

    Bruno Moal

    Administrateur

    33 +1 44 27 52 17

    bruno.moal(at)upmc.fr

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

     

    Danielle Raddas

    Responsable financière

    danielle.raddas(at)upmc.fr

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016