Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

L’eau de la Terre était disponible avant même que notre planète existe - Alerte presse du CNRS - 03/02/22

Pour comprendre l’apparition de la vie, les scientifiques s’intéressent à la chimie du carbone et de l’eau. Pour cette dernière, il s’agit de suivre les différentes variations, que l’on appelle des isotopes, de l’hydrogène et de l’oxygène qui la compose, comme un gigantesque jeu de piste au travers de l’histoire de l’Univers. Des scientifiques du CNRS, de l’université de Paris-Saclay, du CEA et de l'université de Pau et des pays de l'Adour1 , avec le soutien du MNHN, sont ainsi remontés à la composition isotopique de l’eau au tout début du Système solaire, dans ses régions internes où se sont formées les planètes telluriques telles que la Terre. Ils ont pour cela analysé l’une des plus vieilles météorites du Système solaire, grâce à une méthode innovante développée spécialement pour cette étude. Leurs résultats montrent l’existence de deux réservoirs gazeux dans les premiers 200 000 ans du Système solaire, avant même la formation des premiers embryons planétaires. L’un de ces réservoirs est le gaz solaire à l’origine de toute la matière du Système solaire, mesuré directement pour la première fois dans la météorite. Le second est un gaz enrichi en vapeur d’eau, ayant d’emblée la composition isotopique de l’eau terrestre. Sa formation peut s’expliquer par un apport massif d’eau interstellaire dans les régions internes chaudes du Système solaire lors de l’effondrement de l’enveloppe interstellaire et de la formation du disque protoplanétaire. Son existence précoce implique que l’eau de la Terre était déjà disponible avant même l’accrétion des premiers blocs constitutifs de notre planète. Ces résultats sont publiés le 3 février 2022 dans Nature Astronomy.

Determination of the initial hydrogen isotopic composition of the solar system. J. Aléon, D. Lévy, A. Aléon-Toppani, H. Bureau, H. Khodja and F. Brisset. Nature Astronomy, le 3 février 2022.  DOI : 10.1038/s41550-021-01595-7.
https://www.nature.com/articles/s41550-021-01595-7

© Sergey Nivens -AdobeStock_199222732

En savoir plus

Cécile Duflot - 03/02/22

Traductions :

    Zoom Science - Les conditions propices à la séquestration de phosphore par les bactéries : un savant mélange de facteurs biologiques et environnementaux

    Le phosphore (P) est un constituant essentiel du vivant. Son caractère limitant pour la croissance des organismes est pallié dans le cadre agricole par l’usage d’engrais phosphatés. Néanmoins, le phosphore constitue une source de pollution lorsqu’il est rejeté en excès dans l’environnement par les activités...

    » Lire la suite

    Contact

    A. Marco Saitta

    Directeur de l'institut

    marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

     

    Bruno Moal

    Secrétaire général

    33 +1 44 27 52 17

    bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

    Ouafa Faouzi

    Gestion financière

    gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertiser une météorite

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016