Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/IRD/MNHN

Un piège bactérien à strontium et baryum

Les cyanobactéries sont des bactéries ubiquistes, capables d’utiliser la lumière pour synthétiser des molécules organiques à partir de dioxyde de carbone et d’eau tout en libérant du dioxygène. Apparues à la surface de la Terre il y a plus de 2,5 milliards d’années, elles ont irrémédiablement transformé la surface de notre planète, la rendant habitable pour de nombreuses formes de vie. Récemment, des membres de l’équipe « Biominéralogie : histoire, mécanismes et applications » de l’IMPMC ont découvert que certaines espèces de cyanobactéries pouvaient stocker massivement des éléments chimiques de la famille des alcalino-terreux, comme le calcium, le strontium (Sr) et le baryum (Ba) avec une étonnante préférence pour les éléments les plus lourds. En recréant expérimentalement des conditions proches de celles du milieu naturel, cette équipe a montré qu’une espèce accumule Sr et Ba même quand ces éléments sont présents à des concentrations infinitésimales, ouvrant des pistes pour la mise au point de procédés de remédiation de pollutions en ces éléments.

Télécharger l'article

 

Référence

"Impact of the cyanobacterium Gloeomargarita lithophora on the geochemical cycles of Sr and Ba"
Marine Blondeau, Karim Benzerara, Céline Ferard, Jean-Michel Guigner, Mélanie Poinsot, Margot Coutaud, Mickaël Tharaud, Laure Cordier, Fériel Skouri-Panet
Chemical Geology, 483, 88-97 (2018)
https://doi.org/10.1016/j.chemgeo.2018.02.029


Contacts
Karim Benzerara (karim.benzerara @ upmc.fr)

Cécile Duflot - 22/06/18

Traductions :

    Un piège bactérien à strontium et baryum

    Les cyanobactéries sont des bactéries ubiquistes, capables d’utiliser la lumière pour synthétiser des molécules organiques à partir de dioxyde de carbone et d’eau tout en libérant du dioxygène. Apparues à la surface de la Terre il y a plus de 2,5 milliards d’années, elles ont irrémédiablement transformé...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Evancia Mahambou (evancia.mahambou @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Chargée de communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016