Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Zoom Science - Décrypter la couleur des visages dans les vitraux médiévaux : le rôle original du manganèse

Les verres historiques fournissent des informations uniques sur le développement technologique et les sensibilités artistiques des sociétés. Ils peuvent être colorés par divers éléments, parmi lesquels le manganèse joue un rôle particulier : alors que Mn3+ est un colorant pourpre puissant, Mn2+ ne donne pas de coloration appréciable. En coopération étroite avec le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), des chercheurs de l’équipe Propriétés des Amorphes, Liquides et Minéraux (PALM) de l’IMPMC ont étudié un corpus unique de verres médiévaux déposé au LRMH. Ils ont montré que l’obtention de verres de couleur chair nécessite un contrôle précis de l’influence de l’état d’oxydation du verre pour favoriser la formation de l’ion colorant Mn3+. La combinaison de données acquises en spectrométrie optique et sur le rayonnement synchrotron a montré que des conditions oxydantes particulières ont été privilégiées. Ces résultats illustrent comment la connaissance de pratiques sophistiquées a assuré aux maîtres verriers une fabuleuse maîtrise de la couleur du verre pour l’époque.

 

Télécharger le Zoom Science

 

Référence

« The representation of skin colour in medieval stained glasses: The role of manganese »

Capobianco, N; Hunault, MOJY; Loisel, C; Trichereau, B; Bauchau, F; Trcera, N; Galoisy, L; Calas, G

Journal of Archaeological Science: Reports

Volume: 38

Article Number: 103082 (2021)

Article

 

Contacts

Laurence Galoisy : laurence.galoisy(at)upmc.fr

Georges Calas : georges.calas(at)upmc.fr

 

13/01/22

Traductions :

    Zoom Science - Décrypter la couleur des visages dans les vitraux médiévaux : le rôle original du manganèse

    Les verres historiques fournissent des informations uniques sur le développement technologique et les sensibilités artistiques des sociétés. Ils peuvent être colorés par divers éléments, parmi lesquels le manganèse joue un rôle particulier : alors que Mn3+ est un colorant pourpre puissant, Mn2+ ne donne...

    » Lire la suite

    A voir

     

    2014 - Année internationale de la cristallographie

    Consulter le site de l'Année internationale de la cristallographie en France

    Contact

    A. Marco Saitta

    Directeur de l'institut

    marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

     

    Bruno Moal

    Secrétaire général

    33 +1 44 27 52 17

    bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

    Ouafa Faouzi

    Gestion financière

    gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertiser une météorite

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016