Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Lélia Libon, post-doctorante, arrivée en décembre 2023 dans l'équipe MP3

Lélia Libon est arrivée en décembre 2023 dans l'équipe Minéralogie, pétrologie et physique planétaires (MP3) de l'IMPMC.

Elle a intégré l’ANR MIN-DIXI (Mineralogical Diversity in Exoplanets Interiors) de Guillaume Morard. Ce projet a pour but de caractériser les matériaux dans des conditions exoplanétaires profondes pour générer un ensemble de données utilisable pour la modélisation de l'évolution temporelle des océans de magma pour la Terre primitive et les jeunes exoplanètes.

 

Lelia Libon a obtenu son doctorat en Minéralogie à l’Université de Potsdam en Allemagne en juillet 2023. Sa thèse était supervisée par le professeur Max Wilke de l’université de Potsdam et Karen Appel de l’European XFEL (Hamburg) et faisait partie du projet CarboPaT FOR2125 (Structures, properties and reactions of carbonates at high temperatures and pressures) financé par la DFG (German Research Foundation). 

 

Ses travaux de thèse ont principalement porté sur une étude expérimentale de la stabilité des carbonates transportés par la subduction profonde du slab dans le manteau inférieur (>660 km) à l'aide de presses multi-enclume et de cellules à enclume de diamant, couplées à des techniques in situ au Synchrotron et des analyses ex situ (MEB, FIB et MET). L’objectif principal étant d’obtenir une plus grande compréhension des différents mécanismes physico-chimiques (fusion, décarbonation solide, cristallisation de diamants et interactions redox) sur la stabilité des carbonates dans le manteau inférieur terrestre. L’enjeu étant de mieux contraindre la distribution, les mouvements et les formes stables du carbone dans les réservoirs profonds terrestres.  L’autre partie, dirigée par Georg Spiekermann (maintenant à ETH), se concentrait sur le développement et l’opération d’un système de chauffage laser portable optimisé pour la spectroscopie d’émission (XES) et le nuclear elastic scattering (NIS) au Synchrotron.

 

Lélia Libon joined IMPMC's Mineralogy, Petrology and Planetary Physics (MP3) team in December 2023.
She has joined Guillaume Morard's ANR MIN-DIXI (Mineralogical Diversity in Exoplanets Interiors) project. The aim of this project is to characterize materials under deep exoplanetary conditions to generate a dataset that can be used to model the temporal evolution of magma oceans for early Earth and young exoplanets.

She obtained her PhD in Mineralogy from the University of Potsdam (Germany) in July 2023. Her thesis was supervised by Professor Max Wilke of the University of Potsdam and Karen Appel of the European XFEL (Hamburg), and was part of the CarboPaT FOR2125 project (Structures, properties and reactions of carbonates at high temperatures and pressures) funded by the DFG (German Research Foundation). 

 

Her thesis work focused on an experimental investigation of the stability of carbonates transported during deep subduction by the slab in the lower mantle (>660 km) using multi-anvil apparatus and diamond anvil cells, coupled with in situ techniques at the Synchrotron and ex situ analyses (SEM, FIB and TEM). The main objective was to gain a better understanding of the various physico-chemical mechanisms (melting, solid decarbonation, diamond crystallization and redox interactions) affecting carbonate stability in the Earth's lower mantle. With the aim to better constrain the distribution, movements, and stable forms of carbon in the different Earth’s reservoirs. 

 

The other part of her PhD work was mostly led by Georg Spiekermann (now at ETH) and focused on the development, and operation of a portable laser heating system for diamond anvil cell experiments optimized for X-ray emission spectroscopy (XES) and nuclear elastic scattering (NIS) at the Synchrotron. 

En savoir plus /To know more : https://min-dixi.osug.fr/

 

Cécile Duflot - 14/12/23

Traductions :

    Zoom Science - Phonons dans la glace VII et VIII : courbes de dispersion et désordre hydrogène

    Les glaces VII et VIII sont les phases dominantes de l’eau solide car elles sont stables sur une énorme plage de pression, entre 2 et 50 GPa, et il n’est pas improbable qu’on les trouve à l’intérieur de quelques exoplanètes. En collaboration avec le CEA et l’ESRF, les chercheurs de l’IMPMC ont déterminé...

    » Lire la suite

    Contact

    A. Marco Saitta

    Directeur de l'institut

    marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

      

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)sorbonne-universite.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)sorbonne-universite.fr

     

    Sabine Filiu

    Gestion financière

    gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)sorbonne-universite.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertiser une météorite

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)sorbonne-universite.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52